40 bougies pour Marciac, le festival de Jazz made in Sud-Ouest

Antoinette Paoli -envoyée spéciale à Marciac

Les nuits du Gers  résonnent jusqu’au  15 aôut  au son d’un Happy Birthday qui va swinger ! La grande famille du jazz se retrouve depuis 40 ans dans le pittoresque village de Marciac, situé au cœur de la campagne gersoise. Serait-ce l’âge de la maturité pour ce festival devenu une référence? Sans doute, car soutenu par un public fidèle depuis ses débuts, il accueille  les meilleurs artistes et les amateurs de tous styles, du bee bop au groove, et du blues au latin jazz.

Marciac peut être fier d’accueillir depuis 40 ans tous les plus grands noms du jazz sur la grande scène de l’Astrada, sans compter toutes les scènes ouvertes qui animent le village en journée pendant 15 jours, de fin juillet à la mi-août. www.jazzinmarciac.com invite, souvent en exclusivité, nombre de musiciens français et étrangers venus de plusieurs continents, et des stars internationales de l’envergure de Lionel Hampton, Dizzy Gillespie, Stan Getz, Oscar Peterson, le Modern Jazz Quartet, Stéphane Grappelli, Michel Petrucciani, Sonny Rollins, Gerry Mulligan, Ibrahim Maalouf, Herbie Hancock, Keith Jarrett ou encore Wynton Marsalis et Gregory Porter, pour ne citer que quelques noms parmi les plus prestigieux.

Les clés du succès

Mais Comment un petit village du sud-ouest est-il devenu en 40 ans la capitale du Jazz estival ? Une affaire de passionnés et de rencontres bien sûr, sans lesquels cet évènement n’aurait jamais pu avoir lieu. Les ingrédients du succès : la dimension humaine et l’engagement d’une commune, de l’équipe, organisateurs et bénévoles, et bien sûr la fidélité tissée au fil des ans avec les artistes et le public.

La scène jazz off sur la place du village
la scène off propose des concerts gratuits tous les jours. AP

Jazz à Marciac a été créé en 1978 à l’initiative d’une poignée d’amateurs, à la suite d’un concert de Bill Coleman. Consacré à l’origine au jazz traditionnel, le festival, créé par André Muller, se diversifie sous l’impulsion de Jean-Louis Guilhaumon, principal du Collège de Marciac, et devient en quelques années l’un des plus importants de France et d’Europe. Il accueille environ 200 000 visiteurs chaque année (225 000 en 2010) Depuis l’inauguration de la salle de l’Astrada en mai 2011, Jazz In Marciac propose également une saison culturelle en dehors des trois semaines de festival. Des masterclasses ont lieu pendant le festival.

Jazz, convivialité et gastronomie

Pendant le festival, la place principale qui a conservé ses arcades médiévales accueille en son centre le festival off (gratuit) sous une tente. Les concerts ont lieu le soir sous un chapiteau géant comptant entre 5000 et 6000 places. Et puis on y vient aussi pour allier les plaisirs, pour flâner, échanger, écouter et déguster, surtout dans une région comme le Gers, réputée pour sa cuisine généreuse de canards, foie gras et confits, mais aussi ses vins de Gascogne et Armagnac. De nombreux restaurants du village ou des tavernes installées dans des ruelles et lieux insolites pour l’occasion, proposent des repas accompagnés de musiciens. Des plaisirs chics et savoureux qui se marient fort bien !

george_benson
George Benson au programme des 40 ans

Programmation spéciale 40 ans : éclectique et généreuse

affiche JAZZ IN MARCIAC 2017

Norah Jones, vestale à la voix de guérisseuse qui revient au jazz, George Benson, scat et guitare à l’unisson, Herbie Hancock geek des claviers et porteur de 60 ans de jazz toutes tendances confondues. Au banc des fidèles, Roy Hargrove, narrateur si juste des formes héritées du bebop, Stanley Clarke, du haut de sa contrebasse virtuose et de sa basse hardiment slappée, Joshua Redman, qui cache derrière ses manières civiles un sens de la liberté et un engagement que n’aurait pas renié son père. La famille proche, bien sûr, réunie sous l’aile protectrice de Wynton Marsalis, dont chaque contribution à Marciac vaut acte notarié. Les cousins latins viendront aussi, apportant leurs danses, leur afro- cubanisme sans quoi le festival renoncerait à sa part exotique et bigarrée : Chucho Valdès et Roberto Fonseca y sont chez eux. Citons également Manu Dibango et son groove inimitable.  Et deux grands virtuoses de l’harmonica blues, Jean-Jacques Milteau en duo avec Eric Bibb, et le Landais Nico Wayne Toussaint Big Band.

crédit Photo  : scène ouverte A.Paoli et artistes DR festival

Marciac en Occitanie se situe à 130km de Toulouse, 200km de Bordeaux et 170km de Bayonne.

Renseignements : www.jazzinmarciac.com Pour billetterie : Fnac, carrefour, et sur place.

Office de Tourisme de Marciac : http://www.marciactourisme.com/

Hébergement au camping, chez l’habitant, ou en gîtes.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *